Vivrelire

A lire sur le site :
http://vivrelivre19.over-blog.com/2016/03/koko-au-pays-des-toutous-jean-benoit-meybeck-des-3-ans.html

L’album que je vous présente aujourd’hui comble un vide.
Edité en partenariat avec Amnesty International, il permet d’expliquer clairement le phénomène migratoire aux enfants dès 3 ans en prenant comme personnage principal un animal aimé des enfants, le chien.
Avec un dessin simple, brut et coloré, l’auteur aborde une des raisons de l’immigration.
La plus palpable pour un enfant : la faim.
Tous les périples des migrants sont abordés : espoirs, sacrifice de la famille, cherté et conditions déplorables du voyage, pour vivre dans une violente précarité, dans le rejet de l’autre.
Le pays, dit d’accueil, tant rêvé et idéalisé, ne leur fait pas de place, car il a peur. Car il craint qu’ils n’amènent avec eux ce qu’ils ont fui et le bouleversement dans sa vie.
Avec bien sûr, heureusement, des nuances sont à apporter.
Meilleur ami de l’Homme mais qui peut être aussi tant délaissé, la figure du chien, comme les différents noms qui lui sont donnés (métaphores des insultes à caractère xénophobes à l’encontre des Hommes) est très intelligemment exploitée.
Les chiens sont de différentes races et couleurs, ce qui démontrent que leurs origines sont diverses et ne déterminent pas forcément leur vie, comme dans nos sociétés, mais tient plus de l’inégalité du lieu de naissance. Et que les hommes, les femmes et les enfants ne sont pas tous égaux en droits.
Cet album, triste, essentiel et indispensable, est une ouverture au dialogue pour plus d’acceptation et de respect, pour aujourd’hui, mais surtout pour demain !
Je remercie vivement les Editions Des Ronds dans l’O Jeunesse de nous avoir permis de découvrir et de vous présenter cet album, qui participe au Challenge « Je Lis Aussi des Albums 2016 » de Sophie Hérisson.

Vivrelire