Comixtrip

A lire sur le site :
http://www.comixtrip.fr/nouveautes/koko-pays-toutous/

Notre avis : Koko affamé par une situation précaire, décide de partir pour le pays des Toutous. Plein d’espoir, il va vite déchanter. Jean-Benoît Meybeck dévoile Koko au pays des Toutous, un formidable livre jeunesse sur le thème des migrants pour les tout-petits.

PARTIR POUR MIEUX VIVRE

Malheureux car il ne peut pas manger à sa faim, Koko le petit chien est contraint de partir de chez lui. Attiré par des récits concernant le Pays des Toutous – la vie meilleure et riche -, il quitte le Pays des Cabots. Baluchon sur l’épaule, os donnés par sa famille, il va voir Passy le passeur. Délesté de la moitié de ses os, il grimpe sur un éléphant accompagné de quelques-uns de ses congénères et part vers de grands obstacles et dangers…

KOKO AU PAYS DES TOUTOUS : UNE EXCELLENTE INITIATIVE

Enfin un livre sur le thème des migrants pour les tout-petits ! Saluons chaleureusement cette excellente initiative de Jean-Benoît Meybeck et les éditions Des ronds dans l’o, déjà éditeur de Etenesh de Paolo Castaldi sur la même thématique. Soutenu par Amnesty International, ce petit livre de 42 pages au format carré et au prix modeste – 10€ – est idéal pour amorcer le dialogue sur ce délicat sujet avec les jeunes enfants. En choisissant des chiens colorés, l’auteur permet une entrée en matière plus attrayante.

TOUS LES ÉLÉMENTS SONT ABORDÉS

Tous les éléments concernant les migrants sont abordés : la famine qui pousse à partir, la volonté d’un ailleurs meilleur, la famille qui se cotise, les passeurs véreux, l’exiguïté et la fragilité des moyens de transports, les zones de guerre, la mer à traverser, le naufrage, les secours, la police et l’enfermement ou la vie difficile dans un pays inconnu.

Déracinés, trimballés d’un endroit à l’autre, dépouillés de leurs biens, ces migrants-toutous sont alors habitués à la mort et à la faim.

Sensibilisé à cette cause depuis quelques années, notamment entr’aperçu dans son précédent ouvrage CRA -qui mettait en lumière les conditions déplorables des réfugiés enfermés dans un centre de rétention administrative près de Toulouse, Jean-Benoît Meybeck réalise l’exploit de parler de migrants aux plus petits de fort belle manière.

http://www.comixtrip.fr